Les differents types de toitures-terrasses accessibles et leur étanchéité

Une toiture en terrasse a pour particularité d’être quasiment plate avec une pente très légère, n’excédant pas 5 %. Elle se prête ainsi à l’aménagement d’un espace de vie, d’un jardin ou d’un parking. Son étanchéification et l’évacuation de l’eau représentent néanmoins un défi majeur pour les constructeurs, puisque le liquide peut stagner à sa surface et s’infiltrer dans la maçonnerie.

Qu’est-ce qu’un toit-terrasse accessible? Définition

Il s’agit d’une configuration particulière du toit afin qu’il soit exploitable, et ce, dans le but de compenser l’espace au sol occupé par un immeuble. Comme le toit-terrasse est plat, on pourra y aménager un espace de vie, un jardin et même une piscine. D’autres toitures seront praticables pour le stationnement des véhicules légers et des poids lourds.

toit terrasse jardin accessible aux piétons
Toit terrasse jardin accessible aux piétons

Il existe plusieurs types de toitures-terrasses accessibles.

  • Le toit-terrasse accessible aux piétons : ce toit est aménagé de manière à ce que les habitants de l’immeuble (ou de la maison) puissent le fréquenter. Sa surface est variable et il peut même prendre le nom de terrasse lorsqu’il est assez petit. Les idées d’agencement sont multiples : il est par exemple possible d’y aménager un salon pour favoriser la détente, de créer un coin barbecue et même un carré de jardin pour ceux qui ont les mains vertes. Certains espaces sont de véritables parcs publics, avec des arbres, des bancs, un système d’éclairage. Des aires de jeux ou des terrains de sport peuvent aussi y être aménagés.
  • La toiture-terrasse jardin : ici, une partie seulement de la terrasse sera couverte de végétaux, tandis que le reste sera agrémenté autrement.
  • La toiture-terrasse praticable par les véhicules légers ou lourds : ici, l’espace disponible sur le toit est converti en parking. Les architectes ainsi que les maîtres d’œuvre se doivent ainsi de vérifier la résistance du bâti ainsi que son étanchéité, sa résistance face aux périodes cycliques de gel et de dégel, sa performance thermique.
  • Les rampes qui permettent aux véhicules d’accéder au parking et à ses différents niveaux.

Classification des toits-terrasses selon leur pente

  • Une toiture-terrasse est à pente nulle si son inclinaison n’excède pas 1 %
  • Elle est plate lorsque sa pente se situe entre 1 et 5 %
  • Elle est qualifiée de rampante si elle dépasse 5 %

Quelle est la composition d'une toiture-terrasse ?

Un toit-terrasse est principalement composé des parties suivantes :

  • Une structure porteuse qui peut être en béton, en acier ou en bois. En d’autres termes, il s’agit du toit du bâtiment.
  • Un support d’étanchéité qui peut être directement installé sur le porteur, néanmoins, il est aussi possible de le déployer sur un bac en acier ou en bois pour optimiser l’étanchéification de l’immeuble. Le support d’étanchéité est souvent constitué d’isolants thermiques dont les plus courants sont le polystyrène expansé, la laine de roche et la mousse de polyuréthane. Une autre technique consiste à inverser la position de l’isolant et de le placer sur l’étanchéité : on parlera dans ce cas d’isolation inversée, mais il faudra alors choisir un isolant imperméable.
  • Un écran d’indépendance qu’on déroulera sur le support pour que l’étanchéité n’y adhère pas directement. Elle jouera ainsi convenablement son rôle et de son côté, son support ne subira aucune compression mécanique.
  • Un pare-vapeur qui protégera l’isolant de l’humidité remontant des espaces inférieurs.
  • Une membrane anti-racines afin que les racines des arbres et des plantes ne s’incrustent pas dans le bâti des toitures-terrasses végétalisées.
  • L’étanchéité qui imperméabilisera la structure. Elle est généralement faite de bitume, mais de nos jours, celui-ci est associé à des polymères et des plastomères pour que l’installation soit plus robuste et durable. La résine d’étanchéité est une autre solution économique et facile à mettre en œuvre. Enfin, des produits d’étanchéification en PVC sont également disponibles, mais ils sont fragiles.
  • Une protection du revêtement d’étanchéité qui le mettra à l’abri de l’usure due à la circulation des passants et aux aléas climatiques comme les rayons UV, la pluie, la neige, le gel, le froid et la chaleur. Les protections les plus courantes sont le gravier, le carrelage, les dalles en béton et les plaques en bois. On parle d’autoprotection lorsque cette protection est directement intégrée dans la membrane d’étanchéité. Elle peut dans ce cas prendre la forme de particules ardoisées, d’un revêtement métallique en aluminium ou en inox.
  • Un garde-corps qui est obligatoire dès lors que la hauteur de la terrasse est supérieure ou égale à un mètre.

Nota : les professionnels en charge du chantier doivent bien étanchéifier les acrotères pour que l’eau ne s’infiltre pas entre les interstices se trouvant entre la dalle et le muret de rebord. La récupération et l’évacuation de l’eau doivent également être étudiées pour éviter la formation de flaques à la surface du toit.

Comment étanchéifier chaque type de toit-terrasse ?

Un toit-terrasse peut être mis en œuvre aussi bien sur une toiture en béton qu’en bois ou en métal. Son étanchéification représente néanmoins l’étape la plus délicate pour qu’elle soit fonctionnelle tout en évitant toute infiltration d’eau dans la maçonnerie. Si l’étanchéité est défaillante, l’humidité fragilisera le toit en corrodant le béton et en oxydant son armature métallique. À ceci s’ajouteront les dégâts des eaux récurrents et la dégradation des murs en raison de l’humidité.

L’étanchéité de la toiture-terrasse accessible aux piétons

Une terrasse est accessible aux piétons lorsqu’elle est ouverte aux résidents de l’immeuble. Elle comportera dans ce cas certains aménagements qui leur permettront de s’y promener, d’apprécier le panorama alentour et de s’y reposer.

Les différents revêtements d’étanchéité

Les 3 produits suivants sont les plus utilisés :

Il est important de nettoyer et de bien aplanir le support avant de les appliquer. On colmatera également les fissures avec un enduit spécial.

L’étanchéité toit-terrasse resine

La résine, qui est catégorisée parmi les systèmes d’étanchéité liquide (SEL), est un revêtement à base de résine de polyuréthane. Elle permet d’étancher aussi bien les surfaces circulables que les zones non ouvertes au public. Elle est idéale lorsque la pose de bitume ou d’asphalte est trop contraignante ou déconseillée. Enfin, elle s’applique sur un revêtement déjà existant ou sur n’importe quel support (excepté sur les isolants), à condition que la pente du toit-terrasse soit nulle.
Les produits qui recouvrent les terrasses praticables sont résistants et ne s’usent qu’après une vingtaine d’années en moyenne lorsqu’ils ne sont pas protégés par un revêtement. Leur pose est également facile, puisqu’ils s’appliquent simplement avec un rouleau, comme la peinture. Il est néanmoins parfois utile d’enduire un primaire d’accrochage sur la surface à traiter avant d’étaler la résine.
Plusieurs couches de résine peuvent être nécessaires pour une étanchéification parfaite de la dalle. Par ailleurs, une bande de tissu en polyester pourra être posée entre deux applications afin de colmater les joints. Après séchage, la résine forme une membrane imperméable qui recouvre entièrement le sol. Elle peut être agrémentée d’une finition décorative pour un aspect plus attrayant de la terrasse. Une particule antidérapante peut également être saupoudrée à sa surface pour faciliter la circulation par tous les temps, même si la terrasse est humide. Enfin, elle peut aussi être protégée par du carrelage ou tout autre revêtement.

Dépose de l'ancien revêtement d'étanchéité
Dépose de l'ancien revêtement d'étanchéité
Réalisation de l'étanchéité des acrotères
Réalisation des relevés d'étanchéité des acrotères
Terrasse étanche avec surface en bois composite
Rendu final: Terrasse avec étanchéité en résine
Le bitume ou le goudron, un produit dérivé du pétrole

Le bitume pour l’étanchéité terrasse circulable est proposé sous forme de bardeaux, de calandrites ou de feutres. Sa pose est réalisée par une soudure à chaud, c’est-à-dire que la membrane est chauffée au chalumeau pour qu’elle adhère sur le support. Deux choix de bitume se présentent :
- Les membranes de bitume SBS qui sont obtenues en mélangeant le bitume avec du Styrène Butadiène Styrène, un polymère qui leur confère une bonne flexibilité. Elles sont performantes et peuvent être installées sur n’importe quel support. Ces membranes sont néanmoins peu résistantes aux UV et peuvent se fendiller au fil du temps. Il est ainsi indispensable de les protéger avec des gravillons ou un revêtement quelconque.
- Les membranes de bitume APP qui sont fabriquées en liant le bitume avec du plastomère polypropylène atactique. Elles sont résistantes aux UV, flexibles et ne fondent que lorsqu’elles sont portées à 130 °C. Elles ne risquent donc pas de couler même si elles sont appliquées sur des toits ayant une pente plus ou moins marquée. Leur pose s’effectue obligatoirement au chalumeau.

L’asphalte

L’asphalte est un amalgame de bitume et de granulat. Il est chauffé à 230 °C pour le liquéfier avant de l’étaler au rouleau ou avec une truelle sur la surface à couvrir. Il ne peut être mis en œuvre que sur une surface maçonnée. Comme l’esthétique est importante pour que la toiture-terrasse soit conviviale, il est ainsi possible de colorer le bitume et l’asphalte avec des paillettes afin qu’ils perdent leur aspect trop austère.

Les différentes sortes de protections circulables

Le choix de revêtement des toitures-terrasses étant vaste, nous ne retiendrons que les plus courants qui sont :

Les dalles sur plots

Qu’elles soient en bois ou en béton, les dalles sur plots ne peuvent être mises en œuvre que sur les terrasses en dur, et dont la pente est de 5 % au maximum. Aussi bien adaptées pour une rénovation que pour un chantier neuf, elles seront placées sur des plots qui seront eux-mêmes posés sur l’étanchéité. Leur hauteur sera donc ajustée afin que le plancher soit plan, et ce, pour que les piétons puissent marcher confortablement. En cas de pluie, l’eau traversera les jointures de la dalle et coulera sur le support d’étanchéité avant de s’écouler à travers les crapaudines de la terrasse. Enfin, le relevé étanchéité dalle sur plot doit être de 10 cm au moins pour un climat de plaine. Devis terrasse sur plot.

Une dalle sur plots, directement sur le revêtement d'étanchéité
Dalle sur plots, posée directement sur le revêtement d'étanchéité
Dalles sur plots posées sur le revêtement d'étanchéité d'une terrasse
Les dalles forment la surface circulable et protègent l'étanchéité
Terrasse étanche avec surface en bois composite
Différent types de surfaces sont envisageables. Ici, le bois composite

Le revêtement d'étanchéité se trouve sous les dalles sur plots. Un espace de 15 cm est présent ente les deux.

Les dalles sur plot présentent de nombreux avantages
  • L'eau ne stagne pas sur la toiture-terrasse accessible dalle sur plot
  • La hauteur des plots est réglable
  • L’aération des lattes par le bas est optimisée
  • Les dalles protègent efficacement l'étanchéité
  • Les parties endommagées sont faciles à remplacer, sans qu’il soit nécessaire de dé/refaire toute la structure
  • L’inspection de l’étanchéité est aisée, puisqu’il suffit de soulever les carreaux avec un lève-dalle pour voir ce qu’il y a en dessous
  • Le bruit des activités qui y sont réalisées est atténué et n’est quasiment pas perceptible dans les pièces sous-jacentes
  • Il est possible de faire passer des câblages et des conduites d’eau sous le platelage
Les lames en bois composite sur lambourde

Si on préfère les lattes de bois, on optera pour le lambourdage terrasse bois. Il faudra dans ce cas déployer les solives sur des plots qui seront eux-mêmes installés sur le support de l’étanchéité. On devra prévoir une distance entre lambourde 10 de 50 cm en moyenne pour que le plancher soit bien stable et pour que la pose soit homogène. Si les lames sont rainurées, elles seront espacées par des clips de fixation.

Les planchers en bois exotique

Les lames du platelage peuvent être fabriquées avec du bois massif comme le chêne, toutefois les bois exotiques sont meilleurs marchés tout en étant design. Les lames de terrasse teck sont par exemple robustes et élégantes. Les lattes en composite – qu’elles soient pleines ou alvéolées - sont de même solides, puisqu’elles sont fabriquées avec du bois recyclé et du PEHD. Leur durée de vie est par ailleurs assez élevée. Elles sont résistantes aux UV, à l’humidité, aux invasions des insectes et n’ont besoin d’aucun entretien. Elles sont par ailleurs esthétiques et peuvent avoir des coloris et des finitions très variées.

Le carrelage

En général, les carreaux sont directement appliqués sur l’écran d’indépendance avec du mortier colle. Ils pourront plus tard être traités avec un revêtement imperméabilisant pour faciliter l’évacuation de l’eau de pluie

La chape et les pavés autobloquants en béton

Une toiture-terrasse peut être revêtue d’une chape en béton ou de pavés autobloquants. Ces deux structures étant plutôt pesantes, il faudra s’assurer que l’élément porteur est assez solide pour les soutenir.

Le toit-terrasse jardin

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une toiture végétalisée, mais d’une terrasse dont une partie a été transformée en jardin. Il est donc possible d’y implanter une pergola, d’aménager des allées, un potager et une pelouse. On pourra aussi y planter des massifs de fleurs, voire de grands arbres. La pose d’une chape anti racine est essentielle pour protéger l’etancheite terrasse jardin. Cette membrane est en effet très robuste et ne peut pas être perforée par les racines qui risqueraient d’atteindre la maçonnerie. Il existe néanmoins une liste des plantes interdites sur terrasse à savoir les bambous, certains arbustes comme l’argousier et le buddléia du père David, les grandes graminées et quelques arbres comme le peuplier et le saule. Pendant l’entretien de cette toiture-terrasse jardin, on veillera à utiliser des outillages adaptés et qui ne risquent pas de dégrader son étanchéité, à l’exemple des tondeuses ou des débroussailleuses.

La toiture-terrasse accessible aux vehicules legers

Un toit-terrasse peut se transformer en parking pour valoriser son espace. Ce concept est judicieux, notamment dans les zones urbaines où les places de stationnement valent de l’or. Ici, de nombreux détails techniques sont à considérer comme bien sûr la solidité des éléments porteurs du bâtiment, la capacité de la dalle beton parking à supporter le poids des voitures, l’adhérence des pneus et même le volume du trafic. L’énergie et les vibrations dues à la circulation des véhicules, les manœuvres qui y sont réalisées, ce sont autant d’évènements qui peuvent mettre à mal sa structure. La toiture-terrasse parking pour voitures légères ne pourra être fréquentée que par les véhicules ayant une charge à l’essieu inférieure ou égale à 2 tonnes. Cette toiture doit aussi permettre la circulation des véhicules d’intervention lourds tels que les engins de chantier ainsi que les véhicules d’intérêt général comme les fourgons d’évacuation ou les camions-citernes. Ces derniers ne risqueront pas d’affecter son infrastructure, puisqu’ils ne feront que de rares voyages sur le toit. Enfin, pendant la construction et la refection parking il faudra tenir compte des règles concernant les marquages au sol et les dimensions de chaque place.

Qu’en est-il de l’étanchéité asphalte parking ?

L’étanchéité parking doit respecter les dispositifs des dtu parking à l’exemple de la DTU 20.12. Celle-ci encadre en effet les règles concernant la maçonnerie des toits terrasses destinés à recevoir une étanchéité. Le parking doit ainsi comprendre une isolation de même qu’une étanchéité en résine polymérique ou à base de bitume. Cette étanchéité asphalte parking sera par la suite recouverte d’un écran de désolidarisation en béton armé. On y coulera également une couche de roulement qui peut être en résine, en béton ou en bitume. Une dernière couche de finition est envisageable pour la protéger des UV et des substances chimiques qui pourraient s’y écouler accidentellement .

La toiture-terrasse accessible aux vehicules lourds

On rencontre essentiellement les parkings pour véhicules lourds sur terrasse dans les grandes zones industrielles. Ils sont agencés de manière à faciliter les tâches logistiques ainsi que les manœuvres des gros camions. Ici, la charge par essieu admise ne doit pas dépasser les 13,5 tonnes. L’étanchéification de ce parking s’effectuera de la même manière que celle du parking pour véhicules légers. L’épaisseur de l’étanchéité, celle de la couche de roulement et de finition sera étudiée en fonction des charges supportées et de la densité du trafic.

Les rampes

La rampe dessert chaque étage d’un parking pour permettre la circulation des véhicules et des piétons. Sa pente se situe entre 5 et 18 %. Au même titre que la terrasse pleine, elle doit être étanchéifiée et dotée de rupteurs de ponts thermiques. Une option est de mettre en œuvre une autoprotection asphaltée. On peut aussi prévoir une couche de désolidarisation sur laquelle on coulera du béton armé. On insistera sur l’étanchéité de l’angle situé au niveau de la dalle et des acrotères pour éviter toute fuite/infiltration de liquide dans l’infrastructure du parking.

Toiture-terrasse à zone technique

Elle ne sera fréquentée que pour des raisons techniques, les installations qui y sont présentes nécessitant un entretien plus régulier. Un cheminement technique toiture-terrasse constitué de dalles isolantes y sera aménagé afin de faciliter la circulation et le mouvement des techniciens de maintenance. En effet, cette surface est généralement recouverte de gravier qui ne facilite ni la marche, ni le transport des matériels de réparation.

Le toit-terrasse à zone technique est un site à accessibilité restreinte. Une acces toiture-terrasse reglementation doit d’ailleurs être mise en place pour définir la qualité des personnes qui peuvent s’y rendre.
À l’instar des autres toitures-terrasses, elle est couverte d’une isolation pour éviter les déperditions de calories et étanchéifiée pour que l’eau ne s’introduise pas dans le bâtiment.
Le gravier est généralement utilisé pour mettre son étanchéité à l’abri des intempéries et des rayons UV, mais on peut aussi opter pour du carrelage ou une chape en béton. Il est également possible d’opter pour l’étanchéité autoprotégée de la toiture technique, c’est-à-dire qu’elle sera recouverte d’une feuille métallique ou de granulats en usine.

Relevés d'étanchéité réalisés en revêtement bitumineux
Étanchéité des relevés réalisée par revêtement bitumineux
Etanchéité des relevés renforcée à l'aide de membranes
Étanchéité des relevés renforcée à l'aide de membranes

Ces toitures sont munies de chemins d'acces à ces zones. Les DPM fixent l'implantation des parties des toitures à considérer en zones techniques et définissent les chemins et aires d'acces à ces zones.